L’aventure, jour après jour (épisode 3)

Jour 6 – Lundi 22 Juillet – par Julie

Démarrage de la journée à 6h30 avec les coqs Vino&Rito, on prend cafés et douches à tour de rôle. Dernier petit déjeuner à 9. Tout le monde se prépare pour la reprise du boulot après nos quelques jours « off ». Arrivés à l’école, nous reprenons le chantier : cloutage du plafond, peinture du toit, lavages et autres peintures en tous genres en perspective 🙂
La motivation est toujours présente mais la forme physique n’est pas au mieux ! D’autant plus que nous perdons aujourd’hui un des membres éminents du groupe : Wendy le charpentier…

Le cloutage des plaques pour restaurer le faux plafond est plus long que prévu et prend du temps à se mettre en place. Après plusieurs tentatives, la technique est acquise et nous commençons à sérieusement progresser. 
Les enfants sont toujours aux abords du chantier pour nous observer alors qu’aujourd’hui est un jour férié : c’est la fête de Bohol !

C’est tout de même plus sympa (et plus aisé) de travailler en présence des instits et des élèves. Ils sont tous extrêmement curieux de nos travaux. Lors de la première journée de travail, certains élèves nous ont écrit des remerciements sur des papiers (et au marqueur indélébile sur des tables… :D) !
Après cette troisième journée de travail à l’école, le groupe s’organise. Chacun s’affaire à une des tâches listées sur notre « paperboard d’organisation ». Le travail en petits groupes rend vraiment les tâches plus aisées et agréables. Nous mesurons, scions, clouons, arrachons, nettoyons (sans relâche :)) et réalisons quelques petites tâches annexes (remise en place d’un verrou sur la porte principale de la salle). La pause déjeuner est salvatrice et Russell nous aide énormément : elle s’occupe de la maison, des repas, des (éventuels) changements de rice cooker, etc.

Dans l’après-midi, nous avons traité le bois contre les termites, nous avons peint l’extérieur et le dessous des linteaux du toit. Mac-Mac le menuisier ou Mac2 pour les intimes se chargera du placard et autres tâches fines du bois.
Le délicieux « calamay » aurait pu être utilisé en mastic mais Ma’am Celine avait tout mangé… :O
Les filles se sont révélées relativement plus douées et rapides que les garçons pour le cloutage du faux plafond (particulièrement Ma’am Celine qui préfère le clouer à la diagonale).

La journée se termine à la frontale à 18h30 pour les gros bosseurs que nous sommes !
Nous rentrons lessivés pour retrouver sur la table du riz (bien sûr), deux plats de poissons à la sauce aigre-douce (miam) et deux litres de bière (seulement…) pour récompenser nos corps épuisés !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image